Les Infirmières de Pratiques Avancées

juil 17

Les Infirmières de Pratiques Avancées

Les infirmières de Pratiques Avancées (IPA) ou en anglais Advanced Practice Nurse (APN) sont des infirmières ayant  bénéficié d’une formation de base et ayant acquis un savoir spécialisé au cours d’études supérieures du niveau d’un « Master of Science » ou d’un doctorat.

Elles sont capables de prendre des décisions complexes et disposent de compétences cliniques pour une pratique de soins élargie dont le développement  est variable d’un pays à l’autre (Conseil International des Infirmières,2002).

 Les pays pionniers (les Etats-Unis et  le Canada) ont assisté à l’émergence de ces rôles dans les années soixante.

Selon le rapport de l’OCDE  (Organisation de Coopération et de Développement Economique,2010) deux catégories d’infirmières en Pratiques Avancées existent dans différents pays : les infirmières Praticiennes et les infirmières Cliniciennes Spécialisées.

  •  Les infirmières Praticiennes assurent un ensemble de services qui relèveraient de l’activité des médecins comme le suivi des patients souffrant de pathologies chroniques, la prescription de médicaments ou de tests. Dans une certaine mesure, elles comblent la pénurie de médecins dans certaines zones rurales tout en améliorant l’accès aux soins et la réduction des coûts.
  • Les infirmières Cliniciennes Spécialisées travaillent généralement dans les hôpitaux, leur principal rôle est l’amélioration de la qualité et la formation du personnel infirmier afin de promouvoir des normes élevées de qualité, de soins et de sécurité des patient(e)s.

Le développement des rôles avancés infirmiers permet d’augmenter l’attrait de la profession infirmière en améliorant les perspectives de carrière. L’implantation de ces pratiques dépend de la politique gouvernementale qui doit adopter un cadre légal et réglementaire pour permettre aux infirmières d’exercer de nouveaux rôles.

 

 

Les infirmières de Pratiques Avancées: un bilan européen

 

La France

 En 2009, les infirmières françaises ont franchi un pas important avec la reconnaissance à un niveau de licence professionnelle du diplôme infirmier d’état au sein du cursus LMD (licence/maîtrise/Doctorat). Plusieurs masters spécialisés sont en cours d’expérimentation (masters pratiques avancées, infirmières cliniciennes, expertises en soins,.) et le diplôme de cadre est en cours de réorganisation afin qu’il devienne un master universitaire. Les évaluations menées par la HAS (Haute Autorité de Santé)  ont montré que les professionnels paramédicaux peuvent réaliser des actes médicaux sans danger pour les patients.

La Belgique

Les Infirmières de Pratiques Avancées en Belgique peuvent effectuer certaines tâches avancées, dans les hôpitaux ou en Santé  Publique, comme: le diagnostic infirmier; la consultation; la gestion des maladies chroniques et l’orientation des patients vers des spécialistes. Différents programmes de masters en Sciences Infirmières se sont développés  mais, comme en France, les Pratiques Avancées ne sont pas reconnues officiellement.

 

Chypre  

Les Infirmières de Pratiques Avancées sont reconnues à Chypre mais elles n’ont pas le droit de prescrire des médicaments. Elles interviennent dans quatre domaines: le diabète; la psychiatrie « dans la communauté »; la psychiatrie dans la dépendance vis-à-vis des drogues et de l’alcool et la santé publique avec les « community nurse » qui s’occupent principalement des enfants et des mères.

 

pratiques avancées

Les infirmières de pratiques avancées

 La Finlande  

Il existe deux catégories d’infirmières ayant un niveau avancé en Finlande:

  • Les infirmières de santé publique, qui possèdent un diplôme supérieur,  travaillent dans les centres de santé (pôle mère/enfant).
  • Les infirmières avec un diplôme supérieur assurent des consultations avancées, des évaluations, des diagnostics et de l’éducation thérapeutique.

Les infirmières de niveau avancé  ne sont pas autorisées à prescrire des médicaments à l’exception des pilules contraceptives. Elles ont un rôle étendu dans les zones rurales et isolées.

Depuis 2006 de nouveaux masters sont apparus comme « les Soins Cliniques Avancés ».

 

L’Irlande

En Irlande, les Pratiques Avancées ont commencé à se développer à partir de 1990. Il existe deux catégories d’IPA :

  • les infirmières Cliniciennes Spécialisées dont les activités principales sont: l’expertise clinique, l’enseignement , l’audit, la recherche et le conseil.
  • les infirmières Praticiennes Avancées sont des infirmières chevronnées, responsables de leurs propres pratiques.

Elles ont acquis le droit de prescrire des médicaments de manière indépendante en 2007.

 

Le Royaume-Uni  

Les Pratiques Avancées se sont développées au Royaume-Uni dans les années soixante dix. Il existe quatre catégories d’infirmières Praticiennes Avancées :

  • les infirmières Cliniciennes Spécialisées ont comme  tâches:  la consultation; le diagnostic;  la prescription et  l’ interprétation des tests;  le suivi, le contrôle et l’éducation thérapeutique;  le tri et l’orientation des patients.
  • les infirmières Praticiennes Avancées leurs tâches sont identiques à celles des Infirmières Cliniciennes  mais plus orientées sur les consultations médicales. Elles remplacent fréquemment les médecins.
  • les infirmières Consultantes, elles sont expérimentées et spécialisées dans un domaine donné. Elles assurent une pratique experte, un rôle de leadership et  s’orientent vers la formation, la recherche, l’évaluation et l’amélioration continue des soins.
  • les « Matrons »  ont un rôle de management d’une unité de soins. Les « Modern Matrons »ou Community Matrons interviennent à domicile auprès des patients ayant des problèmes chroniques..

Plusieurs évaluations au Royaume-Uni ont montré que les Infirmières de Pratiques Avancées (IPA) fournissent des services fiables comparables à ceux fournis par les médecins.

Ce bilan européen des Pratiques Avancées – composé de six pays- montre que les pays de culture ou d’influence anglo-saxonne ont développé les Pratiques Avancées et possèdent une expertise dans le domaine par rapport aux pays de culture francophone qui sont encore au stade expérimental, même si  certains rôles avancés existent déjà.

 

Mon avis, mes conseils

  • Le rapport de l’OCDE dont est extrait cet article mérite d’être consulté dans sa globalité, c’est un document de travail incontournable sur les Pratiques Avancées.

 

SOURCE

  • Les Pratiques Infirmières Avancées: Une description et évaluation des expériences dans 12 pays développés (2010), Delamaire M.L et Lafortune G., éditions OCDE

 

A LIRE

1 commentaire

  1. Salut! J’ai pu constaté que beaucoup de praticiens des soins infirmiers ont choisi cette profession par défaut; peut-être par faute de moyens pour faire de longues études particulièrement en médecine ou bien par manque d’emploit qui puissent correspondre à leur passion ou mieux leur vocation surtout dans les pays en développement. Le résultat c’est qu’ils ne peuvent pas se donner à fonsd aau travail. Ils ont certainement un sentiment d’insatisfaction dans leur profession surtout pour ceux qui voudraient faire la médecine; parce qu’il vit ce qu’il prétendait être quand il est en collaboration avec le médecin. Est-ce leur erreur? Je suis certain que grand nombre d’entre nous mettraient leur argent avec beaucoup d’énergie dans les études médicales s’il y avait une ouvereture. POURQUOI NE PAS DONNER LA CHANCE A UN GRAND NOMBRE DE RETROUVER ET D’XERCER A FOND ET AVEC JOIE UN TRAVAIL QUI LES PASSIONNE PLUTÔT QUE DE LES LAISSER <>DE TRAVAILLER SOUVENT FATIGUES ET AIGRIS EN MOINDRE CONTRAINTES PROFESSIONNELLES?
    IL FAUT,RAPPELLONS-NOUS, QUE LE PATIENT BENEFICIE AU MAXIMUM DU SERVICE DES SOIGNANTS (FIERS DE LEUR BOULOT).

Laisser un commentaire

Share This