Qu’est-ce que l’évaluation de la qualité des soins ?

L’OMS  définit l’évaluation de la qualité des soins comme  ” une démarche qui doit permettre  de garantir à chaque patient l’assortiment d’actes diagnostiques et thérapeutiques qui lui assurera le meilleur résultat en termes de santé, conformément à l’état actuel de la science médicale, au meilleur coût pour un même résultat, au moindre risque iatrogénique et pour la plus grande satisfaction en termes de procédures, de résultats et de contacts humains à l’intérieur du système de soins “.

En France, l’évaluation a longtemps reposé sur l’élaboration par l’Etat de normes de besoin et de sécurité et la vérification de la régularité de la gestion par différents corps d’inspection.

L”évaluation des soins et des pratiques professionnelles est une obligation légale en France depuis la loi du 31 juillet 1991 portant sur la réforme hospitalière.

 

Quels sont les grands principes de l’évaluation de la qualité des soins ?

L’évaluation de la qualité des soins est influencée par le modèle américain. La notion d’évaluation des technologies médicales est née en 1902 aux Etats-Unis pour garantir la sécurité des produits biologiques utilisés sur le marché américain.

L’évaluation de l’activité médicale s’est développée progressivement. Elle est restée longtemps divisée entre deux conceptions :

  • une approche institutionnelle centrée sur la qualité des soins délivrés par les professionnels dans les établissements de santé ;
  • une approche systémique tournée vers le service rendu à une collectivité, effectuée par les organismes de santé publique.

 

Comment se pratique aujourd’hui l’évaluation de la qualité des soins ?

La technique de l’audit, c’est -à-dire de la vérification du respect des procédures qui spécifient des exigences, est la plus employée. Cette méthode d’évaluation permet, à l’aide de critères déterminés, de comparer les pratiques de soins à des références admises en vue de mesurer la qualité de ces pratiques et les résultats de soins, avec l’objectif de les améliorer.

Elle est parfois nommée “Méthode d’évaluation par critères objectifs” ou ” procédures d’évaluation des performances”.

Son objectif est double :

  • mesurer l’écart entre les pratiques réelles et ce que l’on est en droit d’attendre ;
  • recenser et identifier les problèmes pour prendre les décisions appropriée dans un but d’amélioration.

 

Quelle est la place de l’évaluation de la qualité des soins en France ?

La pratique de l’évaluation médicale est récente en France.

Les bases théoriques d’une évaluation sont :

  • une meilleure connaissance des maladies ;
  • la prise en considération des souhaits des malades ;
  • l’amélioration permanente des soins et de la santé de la population ;
  • l’appréciation des ressources économiques.

L’évaluation doit aussi s’intéresser à l’organisation des soins et à la maîtrise des processus des modes de fonctionnement. Mais la recherche d’une conformité absolue à des normes d’organisation des soins et/ou du travail peut introduire une forme de rigidité proche du taylorisme, contradictoire avec la flexibilité nécessaire au système de production des soins.

L’évaluation est souvent vécue avec méfiance de la part des médecins et de l’ensemble des soignants. Elle est considérée comme un moyen de gérer la pénurie.

L’évaluation a évolué, de l’évaluation sanction qui recherchait la faute des soignants, vers une évaluation systémique de l’organisation des soins dans son ensemble. L’évaluation met en place une dynamique de promotion de la qualité et de responsabilisation de chaque intervenant.

(Extraits)

 

SOURCE

  Qualité en santé : 150 questions pour agir , 2007, Hervé Leclet et Claude Vilcot.

 

FORMATION CONTINUE

Qualité-gestion des risques

 

A CONSULTER

La haute autorité de santé La qualité des soins et la sécurité des patients : une priorité mondiale