“Hypnose en soins infirmiers” est un ouvrage coécrit par des infirmières hypnopraticiennes.

Il apporte un éclairage pertinent sur la pratique de l’hypnose.

 

L’hypnose en soins infirmiers : des réponses au questionnement

Ce livre répond au questionnement de tout un chacun.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Pourquoi choisir ce type de thérapeutique ?

Quelle formation faut-il suivre ?

Comment implanter l’hypnose dans un établissement ? Quels sont les freins législatifs ?

Quels sont les fondamentaux techniques et scientifiques ?

Quelles sont les techniques hypnotiques ?

Comment mener une séance d’hypnose ? Qu’est-ce que l’hypnose conversationnelle ?

Quand et comment proposer l’hypnose ?

 

Dans les deux premières parties, les auteures essaient de répondre à toutes ces questions.

Dans la troisième partie, elles vont plutôt présenter des fiches qui expliquent la pratique de l’hypnose lors d’un soin : de nursing, d’une plaie, de pose d’une sonde nasogastrique, d’une chambre implantable, etc.

Le soin hypnotique ne s’appuie pas seulement sur des techniques, il s’appuie principalement sur la communication.

 

La communication hypnotique et les habitudes du langage

La communication hypnotique propose au soignant de reconsidérer certaines habitudes du langage afin de délivrer un message juste et compréhensible.

De nombreuses études ont démontré l’importance d’éviter les termes à connotation négative comme “douleur, mal, piqûre, brûlure” et de les remplacer par un vocabulaire plus mobilisateur comme “inconfort, gêne, sensation, chaleur”(Barbier E., Rémi E.).

Il est nécessaire d’éviter les expressions à double sens comme  “ça n’a pas marché”, “vous allez bientôt nous quitter”; ainsi que les verbes qui renvoient à une possibilité d’échec comme “essayer” ou “tenter”.

Le “mais” peut aussi parasiter le sens d’un message, il est important de le remplacer par “et”, ou “d’autre part”.

Exemples de suggestions négatives :

  • Je vais vous piquer, surtout ne bougez pas.
  • N’ayez pas peur.
  • Nous allons essayer de vous soulager rapidement.

 

Exemples de suggestions positives :

  • Je vais vous faire le soin, vous pouvez rester tranquille.
  • Rassurez-vous.
  • Nous allons faire le nécessaire pour vous soulager rapidement.

 

La communication hypnotique et le langage métaphorique

La communication hypnotique utilise le langage métaphorique, car il favorise la création et le développement d’images qui aident le patient à atténuer, voire à supprimer la douleur, l’inconfort et l’anxiété.

La métaphore peut revêtir différentes formes : image, histoire, proverbe, anecdote, citation, mythe, conte,etc.

Le patient peut, par l’apprentissage et la pratique de l’autohypnose, s’approprier ce langage, ces images et développer ses propres capacités à modifier la façon dont il éprouve la situation.

 

Conclusion

Savoir se positionner, choisir soigneusement ses mots et se servir des images métaphoriques est primordial pour que la relation soignant/soigné, en elle-même soit thérapeutique (Barbier E., Rémi E.)

 

 

SOURCE

Aide-mémoire : Hypnose en soins infirmiers (2016); Barbier E., Rémi E.

 

A  CONSULTER

Hypnose et douleur 15 techniques d’hypnose

 

FORMATION CONTINUE

L’hypnose médicale dans la gestion de la douleur