“Le développement  professionnel continu pour les infirmières essaie d’aider le / la professionnel (le) à mieux structurer sa démarche, à prendre du recul sur sa pratique, à mieux organiser son exercice et ses relations avec les autres professionnel(le)s” selon la Haute Autorité de Santé.

 

Le développement professionnel continu

Le développement professionnel continu a pour objectifs le maintien et l’actualisation des connaissances et des compétences ainsi que l’amélioration des pratiques. Il constitue une obligation pour les professionnel(le)s de santé.

Chaque professionnel(le) de santé doit justifier, sur une période de trois ans, de son engagement dans une démarche de développement professionnel continu comportant des actions de formation continue, d’analyse, d’évaluation et d’amélioration de ses pratiques et de gestion des risques (article 114 de la loi de la modernisation du système de santé, janvier 2016).

L’Organisme Gestionnaire du Développement Professionnel Continu (OGDPC)  assure le pilotage du Développement Professionnel Continu (DPC) dans sa globalité pour l’ensemble des professionnel(le)s de santé exerçant en France.

Créé en 2012, l’OGDPC est un Groupement d’Intérêt Public (GIP) constitué du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé et de l’Assurance Maladie.

Il a financé 35000 formations pour les infirmières en 2015.

 

Qu’elles sont les orientations nationales du Développement Professionnel Continu pour les infirmières?

9 orientations nationales du DPC  sont tracées pour  les infirmières en 2016/2018:

– soins infirmiers en santé mentale.

– prise en charge de la douleur par l’infirmier/ l’infirmière.

– détection précoce de la maltraitance envers les personnes âgées et conduite à tenir.

– soins infirmiers du patient/de la patiente diabétique, en particulier instauration d’une insulinothérapie chez un(e) patient(e) diabétique de type II.

– soins infirmiers dans la prise en charge des plaies chroniques et complexes.

– soins infirmiers du patient/de la patiente en chimiothérapie.

– soins infirmiers et surveillance d’un patient/d’une patiente sous anticoagulant.

– soins infirmiers et surveillance d’un(e) patient(e) ayant une  insuffisance cardiaque.

-soins infirmiers et accompagnement d’un(e) patient(e) souffrant de troubles du comportement liés à une démence neuro-dégénérative.

Trois axes majeurs structurent les orientations nationales du DPC pour l’ensemble des professionnel(le)s de santé, et qui sont : le renforcement de la prévention et de la promotion de la santé; la facilitation au quotidien des parcours de santé; l’innovation pour garantir la pérennité du système de santé.

 

 

SOURCE

Le site de l’OGDPC

 

A CONSULTER

Le bazar des diplômes universitaires