La nature de la pratique avancée reflète la position et le progrès de la profession infirmière.

Quelle différence y- a- t- il entre la pratique infirmière avancée et la pratique de base ? Quels sont les facteurs qui mènent vers le développement de cette pratique ?

 

Les modèles conceptuels de la pratique avancée

En conceptualisant la pratique infirmière avancée, l’utilisation d’un modèle ou d’un cadre théorique est nécessaire pour décrire sa nature et son objectif.

Les modèles les plus connus sont ceux d’Hamric et de Brown:

Hamric (2005) conceptualise la pratique infirmière avancée comme un champ étendu de la pratique, de la théorie et de la recherche.

Un ensemble de compétences primordiales est requis tels que la pratique clinique directe, la collaboration, le coaching, la guidance, la recherche, la décision éthique, la consultation et le leadership.

Ce modèle est issu d’une perspective d’infirmière spécialisée et a été adapté pour une utilisation dans un contexte plus large.

Brown (1998) a  constitué un cadre théorique qui s’intéresse à la nature de la pratique et au contexte au sein duquel elle se développe. Le cadre conceptuel comprend 4 concepts principaux qui correspondent à:

  • l’environnement: la société, l’économie de la santé, les conditions locales, les soins infirmiers, la pratique avancée communautaire.
  • La légitimité: l’obtention d’un grade, d’une certification.
  • La pratique avancée:  les soins cliniques et   le management environnemental des soins de santé.
  • La finalité: améliorer les soins au  patient / à la patiente;  développer le système de santé, la profession infirmière et la pratique avancée.

Le modèle d’Hamric et le cadre conceptuel de Brown proposent une vue intégrative ou compréhensive de la pratique infirmière avancée avec des soins cliniques avancés comme noyau central.

 

Les caractéristiques de la pratique avancée

Pour faciliter la compréhension commune des pratiques avancées et afin de guider leur développement international; le conseil international des infirmières a identifié les caractéristiques  qui doivent être communes à toutes les infirmières de pratique avancée.

 

La préparation éducative

  • Une formation d’un niveau avancé.
  • Une reconnaissance formelle du programme éducatif.
  • Un système formel de l’autorisation d’exercer.

 

La nature de la pratique

  • L’habilité à intégrer la recherche, l’éducation et le management clinique.
  • Un degré élevé d’autonomie et de pratique indépendante.
  • La gestion de cas cliniques.
  • Une évaluation avancée et la capacité à prendre des décisions.
  • La reconnaissance des compétences cliniques avancées.
  • L’habilité  à assurer des services de consultant pour d’autres professionnels de santé.

 

Le mécanisme régulateur

  • Le droit au diagnostic.
  • L’autorité de prescrire des médicaments et des traitements.
  • La législation spécifique pour la pratique avancée.

 

Il semble qu’il y ait une confusion autour de l’utilisation des termes caractéristiques et compétences entraînant une ambiguïté dans le développement du cadre conceptuel de la pratique infirmière avancée.

 

 

SOURCE

International Council of Nurses: Advanced Nursing Practice (2006), Madrean Schober et Fadwa Affara.

 

A CONSULTER

Les compétences essentielles de l’IPA: étude de cas  

Quel modèle conceptuel pour la pratique avancée en soins infirmiers ?