Dans une relation d’aide, le/la soignant(e) est attentif /attentive à l’autre, mais il est important aussi de se poser et de réfléchir sur “soi”.

 

Le concept de soi

Le soi est une structure cognitive qui permet aux personnes d’élaborer une pensée consciente sur elles-mêmes.

Le concept de soi  représente selon Murphy (1947) “l’individu tel qu’il est connu par l”individu”. Il constitue l’ensemble des dimensions, des caractéristiques, des idées, des sentiments, des traits de caractère, des activités reconnus par l’individu et auquel il s’identifie.

Le concept de soi est le produit de la façon dont nous croyons que les autres nous voient.

 

Les caractéristiques du concept de soi

Selon Schutz, le concept de soi se manifeste dans les comportements de la personne par le biais de plusieurs facettes dont la présence, le contrôle et la connaissance de soi.

La présence à soi est la capacité d’une personne de se donner entièrement à ce qu’elle fait, d’être en contact avec elle-même, de vivre totalement la situation ici et maintenant.

Le contrôle de soi est le niveau d’influence qu’a un individu sur lui-même. C’est-à-dire la retenue  qu’il exerce sur ses comportements, sur l’expression de ses besoins, de ses problèmes, de ses émotions, de ses sentiments et de son langage.

La conscience de soi est la capacité de se connaître sans se mentir, sans se camoufler la vérité.

” Être conscient de soi, c’est savoir ce qui se passe en nous; être au contact avec ce que nous ressentons”.

 

L’estime de soi

Une importante partie du concept de soi est l’estime de soi qui fait référence “au degré selon lequel l’individu s’aime, se valorise et s’accepte lui même” (Rogers, 1951).

L’estime de soi est en corrélation avec l’image de soi qui est une représentation du soi.

Si l’image de soi est positive, elle implique alors des sentiments élevés de confiance en soi, d’estime de soi. Si elle est négative, des sentiments de dévalorisation de soi, de manque de confiance en soi sont prédominants.

 

 

SOURCE

  • Communication, entretien, relation d’aide et validation (2002), Phaneuf Margot.

 

 

A CONSULTER