L’infirmière de famille selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) participe à la satisfaction des besoins de la famille dans le cadre de la collectivité.

Elle intervient tout au long de la vie des individus couvrant un large spectre allant de la santé à la maladie en tenant compte, en particulier, des besoins des groupes les plus vulnérables de la société.

Elle fonde sa pratique sur les soins de santé primaires et les principes de la santé publique.

 

Évaluation des besoins sanitaires de la collectivité et de la famille

L’infirmière de famille doit être formée à l’évaluation des besoins de la collectivité et de la famille. Elle doit avoir une compréhension approfondie de la collectivité et de ses besoins, elle doit avoir également les compétences nécessaires pour évaluer les besoins sanitaires au niveau local, familial et individuel.

L’évaluation des besoins sanitaires, proposition d’une définition

Selon l’OMS, l’évaluation des besoins sanitaires est un processus systématique de collecte d’information visant à permettre au praticien /à la praticienne, à l’équipe soignante et aux responsables politiques de recenser, analyser, hiérarchiser et satisfaire les besoins sanitaires d’un individu, d’une famille ou d’une population.

Les informations collectées lors d’une évaluation des besoins sanitaires constituent la base de la conception et la mise en oeuvre des programmes de santé et de soins pour qu’ils soient, dans la mesure du possible, acceptables et accessibles pour la population locale, et fondés sur les données probantes relatives au rapport coût-efficacité.

La notion de besoin recouvre les besoins ressentis et exprimés par la population locale ainsi que ceux définis par les professionnel(le)s.

Grâce à l’évaluation des besoins sanitaires l’infirmière pourra:

  1. planifier et prodiguer des soins efficaces aux personnes dont les besoins sont prioritaires;
  2. mettre en pratique les principes d’équité et de justice sociale;
  3. affecter des ressources peu abondantes de façon à optimiser les résultats sur le plan de l’état de santé;
  4. coopérer avec les parties prenantes de la localité, avec d’autres professionnel(le)s et organisations afin de recenser les problèmes sanitaires les plus préoccupants et planifier les interventions adaptées.

 

SOURCE

  • L’évaluation des besoins sanitaires au niveau local: guide destiné aux infirmières de famille en Europe (2001), OMS. Ce document a été rédigé par Ann Row, Anne Mc Celland, Kate Billingham (Institue of General Practice and Primary Care, University of Sheffield, Royaume-Uni)

 

A CONSULTER