Comment intervenir auprès d’une personne, atteinte de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, présentant une perturbation de l’identité  ou un comportement sexuel inadéquat ?

 

Perturbation de l’identité

  • placer la personne devant un miroir, si elle ne se reconnaît, essayer alors de la décrire et de la valoriser
  • prendre sa main et lui faire effleurer les contours de son visage en les nommant, en décrivant ses traits et en mentionnant son nom
  • si elle décrit plutôt ses vêtements, la ramener à sa figure
  • si elle parle surtout des autres, la ramener à elle
  • si elle perçoit son visage comme un visage étranger qui lui fait peur ou qui l’a fait réagir avec violence, couvrir alors le miroir ou l’enlever
  • si elle est anxieuse et elle s’agite, mettre fin à l’intervention qui pourrait être reprise plutard
  • utiliser une caméra vidéo et la filmer avec d’autre personnes car se voir en groupe entraîne moins de rejet
  • répéter l’expérience ou à deux fois par semaine en s’assurant que ça soit un moment agréable
  • essayer de l’amener à s’exprimer, la féliciter, lui manifester acceptation et chaleur.

 

Comportements sexuels inadéquats

  • ne pas juger la personne, ne pas lui donner des leçons de morale
  • rechercher une cause sous-jacente : besoin de contacts physiques, infection des organrs génitaux,…
  • mettre un(e) soignant(e) du même sexe, si la personne montre des velléités d’excitation sexuelle lors de la toilette
  • devant un comportement sexuel déviant, demander fermement à la personne d’arrêter
  • si le comportement ne cesse pas, quitter la pièce pendant un moment et revenir quand elle sera plus calme
  • dans les cas difficiles, demander à un(e) autre soignant(e) d’être présent(e) lors des soins d’hygiène
  • éviter toute familiarité avec ces malades, leur parler d’une manière formelle
  • si la personne désire se masturber, ne pas dramatiser, lui procurer l’intimité nécessaire, mais vérifier qu’elle ne se blesse pas.
  • si une personne lève sa robe ou ouvre son pantalon, essayer de comprendre le motif, lui demander si elle veut aller aux toilettes ou si elle a chaud
  • si une personne se couche dans un autre lit que le sien, lui expliquer que ce n’est pas son lit, chercher une diversion pour la pousser à quitter la chambre
  • ne jamais les gronder mais essayer plutôt l’humour, l’attention et être chaleureux
  • divertir la personne, l’aider à se valoriser (bien coiffée, parfumée,…)
  • expliquer ce qui se passe à la famille qui peut être choquée par ce comportement

 

SOURCE

  •  “Démarche de soins face au vieillissement perturbé: démences et maladie d’Alzheimer ” (1998), Margot Phaneuf.

 

A  LIRE