Comment intervenir face à une personne, Alzheimerienne ou présentant des troubles apparentés, qui s’automutile ou qui a un comportement suicidaire ?

 

Face à la personne qui s’automutile

  • éviter les situations de stress;
  • assurer une stimulation verbale, tactile et sensorielle;
  • évaluer l’acuité des sens  et communiquer en tenant compte des handicaps;
  • lui couper les ongles, lui mettre des gants pour éviter les mutilations des mains;
  • lui demander simplement de s’arrêter de s’automutiler  puis créer une diversion;
  • lui apporter beaucoup d’attention et ne pas la laisser seule dans sa chambre;
  • lui proposer une séance de massage car cette activité l’aide à prendre conscience de son corps.

 

Face au comportement suicidaire de la personne Alzheimerienne

  • être empathique face à la détresse de la personne et l’aider à exprimer son désespoir;
  • surveiller la prise médicamenteuse;
  • verrouiller les fenêtres et retirer tout objet qui peut servir d’arme;
  • suggérer à ses proches d’être plus présents ou demander l’aide des bénévoles;
  • lui apporter du réconfort et de l’attention.

 

Comment intervenir face à la personne Alzheimérienne qui mord,  pince, lance des objets ou frappe avec  les poings et les pieds ?

 

Face à la personne qui mord, pince,égratigne ou tire les cheveux

  • éviter de la stresser;
  • la stimuler par le biais de la parole et du toucher;
  • lui expliquer calmement les soins à réaliser;
  • l’approcher de face pour lui laisser le temps de se familiariser à votre présence;
  • communiquer avec elle en tenant compte de ses handicaps visuels ou auditifs les compensant par le toucher
  • porter des gants lors des soins pour se protéger;
  • lui offrir quelque chose à mâcher (gomme, bonbon,..) ou des objets quel peut porter à sa bouche ou manipuler pendant et en dehors des soins comme des poupées en caoutchouc ou une serviette roulée;
  • éviter de lui manifester de la peur ou du rejet, lui parler constamment au cours du soins pour garder son esprit occuper;
  • si elle agrippe les cheveux, placer les mains sur les siennes pour l’empêcher de tirer ou cacher les cheveux avec un bonnet pendant les soins;
  • si des égratignures surviennent, ne pas la réprimander mais lui montrer sans la culpabiliser ce qu’elle a fait en expliquant que c’est douloureux.

 

Face à la personne qui lance des objets ou qui frappe avec les poings et les pieds 

  • enlever tous les objets qui s’avèrent être dangereux, les remplacer par des ustensiles en plastique;
  • observer la personne pour découvrir le sens de son comportement;
  • éviter la situation stressante comme la présence de plusieurs personnes, le bruit,..
  • lui demander calmement d’arrêter de lancer des objets ou de frapper les autres personnes;
  • lui expliquer les interventions à venir afin d’éviter de la surprendre;
  • lui apporter de l’attention, de la présence et de l’intérêt;
  • lui faire écouter de la musique pour la calmer;
  • lui fournir beaucoup d’activités susceptibles de l’intéresser comme une balle en caoutchouc pour qu’elle puisse la lancer;
  • l’amener ailleurs et créer une diversion. Ne pas la ramener avec le groupe avant qu’elle ne soit calmée;
  • lui parler constamment au cours des soins pour garder son esprit occupé;
  • si elle donne des coups de pied, il faut éviter de se placer très près des jambes.

 

SOURCE

  •  Démarche de soins face au vieillissement perturbé: démences et maladie d’Alzheimer ” (1998), Margot Phaneuf

 

A LIRE