“Retour à la vie normale: s’occuper de jumeaux au cours de leur première année de vie” est une étude qualitative réalisée par Beck (2002).

 

But de l’étude 

Beck a entrepris une étude reposant sur la théorisation ancrée afin d’explorer la réalité des mères qui s’occupent de jumeaux au cours  de la première année après la naissance.

 

Déroulement 

Phase 1, phase conceptuelle, 3 mois

A la suite des recherches qu’elle avait entreprises sur la dépression post-partum (DPP), Beck s’est intéressée aux mères ayant eu des jumeaux. Ses études précédentes avaient montré une fréquence bien plus grande de DPP chez les mères ayant eu des naissances multiples que chez celles qui avaient accouché d’un seul enfant à la fois.

Beck n’avait pas étudié les naissances multiples auparavant; c’est pourquoi elle a examiné avec soin les publications sur le sujet. On lui a accordé facilement l’accès au site de recherche (un hôpital) parce qu’elle y avait mené auparavant une étude et que les intervenant(e)s de l’hôpital la connaissaient

 

Phase 2, sélection du devis et planification, 4 mois

Beck a choisi  la théorisation ancrée parce qu’elle voulait:

  • découvrir en quoi consistait fondamentalement le problème des mères ayant des jumeaux
  • décrire le moyen utilisé par ces mères pour s’adapter pendant la première année de vie de leurs jumeaux

Beck a rencontré l’infirmière qui dirigeait un groupe de soutien dans le but de planifier la meilleure façon de recruter des mères pour l’étude. Il a  également été prévu que Beck participerait aux réunions mensuelles des groupes de soutien. Une fois le devis mis au point, la proposition de recherche a été présentée au comité  d’éthique de l’hôpital.

 

Phase 3, phase empirique et analytique 10 mois

La collecte et l’analyse des données ont eu lieu simultanément. Pendant 10 mois, Beck a participé aux réunions du groupe de soutien destiné aux ” couples ayant eu des jumeaux”. Elle a aussi procédé à des entrevues approfondies avec les 16 mères des jumeaux, à leur domicile, et elle a constitué une base de données riche et étoffée, qu’elle a ensuite analysée.                                                                                                                   Pour renforcer encore la véracité de ses résultats, Beck a enregistré sur cassette audio toutes les entrevues et en a obtenu une transcription mot à mot afin  de pouvoir analyser les données et elle a validé l’évolution de sa théorisation ancrée auprès des mères de jumeaux ayant participé à l’une des rencontres qui leur étaient destinées, à l’hôpital.

 

Phase 4, diffusion, 23 mois

Un manuscrit décrivant l’étude a été envoyé à la revue Qualitative Health Research, qui a publié le rapport en 2002. Beck a aussi présenté ses résultats dans le cadre d’un congrès régional sur la recherche en sciences infirmières et d’un symposium traitant de questions néonatales et périnatales.

 

Principaux résultats

Selon l’analyse de Beck, le fait de ” mettre sa vie entre parenthèses” était le principal problème que rencontraient les mères de jumeaux pendant la première année. Au fur et à mesure que les mères essayaient de reprendre la maîtrise de leur vie, elles traversaient  quatre étapes, processus que Beck a intitulé ” retour à la vie normale”.

 

 

SOURCE

  1.  Cet article est  un extrait du livre: Méthodes de recherche en sciences infirmières, approches quantitatives et qualitatives (2007), Loiselle Carmen G., Profetto-McGrath Joanne, Polit Denise F., Beck Cheryl Tatano

 

A LIRE

  • Releasing the pause button: Mothering twins during the first year of life (2002). Qualitative Health Research, 12, 593-608, Beck  Cheryl Tatano