Je vais commencer par vous présenter une chercheuse canadienne Janice Morse qui est une des pionnières de la recherche qualitative, non seulement au Canada, mais également dans le monde.

Titulaire de deux doctorats, l’un en Sciences Infirmières et l’autre en Anthropologie, elle dirige ” l’International Institute for Qualitative Methodology” et enseigne les Sciences Infirmières à l’Université de l’Utah.

Janice Morse est également rédactrice en chef d’une prestigieuse revue de recherche qualitative qui s’intitule Qualitative Health Research“(2).

Dans ses recherches elle met l’accent, sur l’analyse du sentiment de bien-être et des situations qui procurent du réconfort, sur l’analyse de la souffrance et la tolérance à la souffrance. Elle aborde des sujets comme:

  • l’expérience du bien-être
  • l’expérience de la douleur aiguë
  • l’expérience des infirmières qui réconfortent des personnes en situation de détresses extrêmes
  • la définition des signes de souffrance
  • l’aspect interculturel des soins de santé
  • la santé des femmes y compris l’accouchement, l’allaitement et l’alimentation

Janice Morse est l’auteure de trois cent cinquante articles et quinze livres sur les méthodes de recherche qualitative, la souffrance et le réconfort; elle a obtenue plusieurs prix d’excellence.

Dans les moteurs de recherche, elle est classée pour les thèmes suivants:

  • modèle et développement de la théorie
  • programme pour la prévention des chutes des patients
  • développement méthodologique
  • raffinement des méthodes qualitatives
  • méthodes de conception et de développement de la théorie
  • confort et réconfort
  • soins en traumatologie: préserver l’autonomie

 

ENTRETIEN AVEC JANICE MORSE

Dans un entretien avec Cisneros-Puebla César A. (professeur au département de sociologie de l’université Iztapalapa-Mexique), Janice Morse a abordé différents sujets tels que sa contribution dans le domaine de la recherche qualitative, la multimethod, la souffrance, l’analyse de concept et la nouvelle génération de chercheuses.

  •  Sa principale contribution dans le domaine de la recherche qualitative est le développement des notions de souffrance, de réconfortant et compathy.
  • Sa seconde contribution serait son travail sur les chutes des patients (MORSE 1997) qui est un travail essentiellement quantitatif;  elle a  développé avec Robert Morse un instrument pour prédire le risque de chute des malades.
  • Sa troisième contribution est dans le domaine des méthodes qualitatives, elle a développé  la théorie qualitative dérivée  (ce travail n’est pas encore achevé).
  •  Au sujet de l’évolution des multimethods (méthodes mixtes) elle pense que les chercheuses n’ont pas les compétences analytiques pour gérer à la fois des données qualitatives et quantitatives. La pression pour faire des méthodes mixtes, en vue d’obtenir du financement, accable ou redéfinit les objectifs de l’enquête qualitative.
  • Au sujet de l’analyse de concept, elle pense qu’il  faut apprendre assez sur les méthodes de développement du concept pour être en mesure de développer facilement des données. La plupart des chercheuses s’arrêtent aux catégories et ne développent pas des catégories dans les concepts, puis élaborent la théorie. Si elles le faisaient, le développement de la théorie serait plus facile.
  •  A propos de l’étude de la souffrance, la plupart des chercheuses utilisent simplement des entretiens pour étudier la souffrance. Les entrevues sont  bien  mais ne couvrent pas les silences, l’attitude, la souffrance émotionnelle. Lorsqu’il y a une  combinaison entre les entretiens et  l’observation effectuées par un ami, par d’autres personnes ou par la famille, il est possible d’obtenir de meilleurs résultats.
  • Le conseil qu’elle donne pour la nouvelle génération de chercheuses consiste à construire une bonne boîte à outils méthodologique. Les jeunes chercheuses ne doivent pas se limiter à une seule méthode de recherche sinon elles ne pourront pas développer les stratégies nécessaires pour mener des recherches de manière optimale, efficace et efficiente.

 

MON AVIS, MES CONSEILS

  • Tou(te)s les étudiant(s)es ou chercheu(rs)ses en herbe, qui choisissent d’effectuer une recherche qualitative, doivent avoir lu au moins plusieurs ouvrages de Janice Morse. De même pour tou(tes)s celles et ceux qui travaillent sur la souffrance, le réconfort, les chutes,… C’est une chercheuse incontournable qu’il faut connaître et citer dans une bibliographie.

 

SOURCE

  1. ” Let’s Do More Teoretical Work…”, Forum: qualitative social research, vol5,n°3,art.33, Cisneros-Puebla César A. (2004)
  2. Méthodes de recherche en sciences infirmières, approches quantitatives et qualitatives, Loiselle Carmen G., Profetto-McGrath Joanne, Polit Denise F.,Beck Cheryl Tatano (2007)

 

A LIRE

  •  Nursing research: The application of qualitative approaches, Janice Morse, Peggy Field (1985/1996)
  • The illness experience: Dimensions of suffering , Janice Morse ( 1991)
  • Qualitative health research, Janice Morse,  Joy Jhonson (1992)
  • Théories en soins infirmiers et pratiques infirmières